Aujourd’hui chacun s’empare du medium photographique via son smartphone ou sa tablette, la photographie est en passe de devenir un algorithme généré par les réseaux et le traitement des données. Accessible sur de multiples plateformes (majoritairement des écrans), la photographie évolue vers une nouvelle forme artistique qu’on appelle « post-photographie », celle-ci se caractérise par la circulation instantanée des images, l’usage des nouvelles technologies et la réappropriation.

L’exposition Banalité augmentée est une série de photographies de la ville de Poitiers glanées sur Internet par les étudiants de l’École de design de Nouvelle Aquitaine. Ces photographies ont la caractéristique d’être libre de droit (creative commons), sans auteur apparent, elles sont comme abandonnées sur le web et noyées parmi les flux des réseaux sociaux. Cette série exposée ici comme « oeuvre » a été extraite de son contexte en ligne pour être repensée avec la réalité augmentée.

Les visiteurs des Cordeliers sont invités à se saisir de leur smartphone connecté à internet et à pointer les photographies pour découvrir instantanément les paysages surréalistes et interactifs imaginés par les étudiants. Cette expérience donne à voir une vision inattendue des lieux caractéristique du centre ville de Poitiers ainsi qu’une relation nouvelle avec l’image.

Applications à télécharger pour voir l’exposition en réalité augmentée :
Artivive App
SnapPress